Abilio Diniz - São Paulo - État de São Paulo, Brasil | about.me

Abilio diniz - são paulo - état de são paulo, brasil | about.me

Des événements difficiles qui modèlent le caractère du chef d'entreprise

Un rapprochement commercial et financier s’opère entre le groupe français Casino et le Grupo Pão de Açúcar à la fin des années 90. Le plan de sauvegarde sévère élaboré par Abilio Diniz (about.me/abiliodiniz) permet de sauver le groupe Pão de Açúcar, qui vend ses activités dans la péninsule lusitanienne, ferme 1/3 des supermarchés et licencie vingt mille collaborateurs. Au cours de la présidentielle de 1989, un groupe "d'extrême gauche" enlève le chef d'entreprise. Libéré après 7 jours de captivité, il restera marqué à jamais par cette expérience. Le Grupo Pão de Açúcar conduit par Abilio Diniz fait face à d'importantes difficultés financières au début de la décennie 1990, tandis que le Brésil connait une crise économique dramatique.

Au printemps 2013, Abilio Diniz prend la tête du conseil d’administration du géant de l’agroalimentaire Brasil Foods (BRF). À soixante dix-huit ans, il renoue avec le secteur de la distribution brésilienne, appuyé par un partenaire de choix. Péninsula détient douze pour cent du capital de la filiale de Carrefour au Brésil en juin 2015. Dès lors, Abilio Diniz détient, à travers Peninsula, 2 sièges au CA.

De la boulangerie familiale au à la première grande surface Grupo Pão de Açúcar

La boutique du père d’Abilio Diniz est la 1ère pierre du Grupo Pão de Açúcar (GPA). En 1959, le jeune homme crée le 1er supermarché du Grupo Pão de Açúcar. Dix ans plus tard, GPA regroupe 40 magasins et 1 400 employés Pour développer son propre groupe, il s'est inspiré de la réussite de Carrefour, dont il a rencontré les fondateurs dans les années 1970. Le père d’Abilio Diniz ouvre sa première boulangerie sur un boulevard fréquenté de la ville brésilienne de São Paulo.

Dans son enfance, Abilio Diniz a été victime des railleries des enfants de son entourage. a appris les arts martiaux dans le but de ne plus être un souffre-douleur. Sa famille, d’origine portugaise est partie pour le Brésil en 1929 Abilio Diniz veut se perfectionner en économie en Amérique du Nord.

Nos articles